Un théâtre dékilibristador

La Cie s’intéresse aux écritures automatiques du corps … une chute, un vertige, un rougissement ; du langage … un bégaiement, un lapsus ; du comportement … une agitation, une impulsivité, une passivité.

A l’instar du clown, elle cultive l’inconscience du monde qui l’entoure et se veut optimiste. Elle ne vit que dans l’instant.

Son nom DEKILIBRISTADOR vient de cette écriture … déquilibre pour déséquilibre auquel s’ajoute le suffixe -ador, une façon de lui donner un nom, de la baptiser. Le K n’est qu’une coquetterie artistique 🙂

Christophe Bagardie
Claire Madern
Fermer le menu